Weblog du chef de la MITIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

e-commerce

e-commerce, e-économie

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 26 octobre 2009

Guide d'accompagnement des entreprises à la dématérialisation des marchés Publics

ecommerce.gifLe Medef publie sur son site un document très utile pour les entreprises intitulé "guide d'accompagnement des entreprises à la dématérialisation des marchés publics".

Visualisable sous forme d'ebook ou téléchargeable au format pdf le document se présente sous forme de 22 fiches pratiques.

La fiche 1 notamment sensibilise les entreprises sur le fait qu'au 1er janvier 2010 le pouvoir adjudicateur pourra imposer aux candidats d'envoyer leurs candidatures et leurs offres exclusivement par voir électronique.
Les entreprises doivent d'ores et déjà se préparer à cette échéance cela commence sans doute par la lecture de ce guide !

dimanche 23 octobre 2005

Parution du Baromètre e-commerce 2005

Le baromètre Tns-Sofres sur l'ecommerce 3 ième vague 2005 est désormais disponible en téléchargement (Télécharger l'étude Sofres d'octobre 2005). Il offre une analyse de la pénétration en France des achat en ligne :

  • Une tendance se dégage tout d'abord : 1 français sur 4 achète en ligne soit un marché multiplié par 1.6 en 2 ans !
  • Les internautes se situent dans la tranche d'age de 18 à 49 ans.
  • Pour les achats en ligne les secteurs pionniers (matériel information, DVD, CD) maintiennent leur taux de pénétration mais apparaissent désormais en forte progression les achats d'Electroménager, de produits de beauté, de vétements et de billets d'avion.
  • Enfin, l'enquête revèle des habitudes d'achat en complète transformation, notamment les internautes privilégient désormais l'achat en ligne pour les DVD et CD (54% d'achat via internet) ,les Hotels et location de vacances (65%), la location de DVD (66%), les séjours (66%), les billets d'avion (67%) et la photo numérique (72%).

Des tendances qui méritent que l'on s'interroge sur le cas de la Corse car le phénomène peu avoir des répercutions négatives sur léconomie locale si celle ci ne s'adapte pas.

dimanche 10 avril 2005

Le numérique et l'e commerce des effets de bord pas toujours positifs.

L'article du Journal "Corse Matin" de ce jour intitulé "Le numérique met les labos photos en péril" ne manque pas de nous alerter sur les effets d'un processus d'innovation non maîtrisé sur notre économie locale."Depuis l'essor du tout numérique les photographes insulaires exploitant les labos photos ont le blues", le ton est donné.
L'arrivée de la photo numérique sonne en effet le glas de la photo argentique, le mouvement est irreversible (attendre que l'argentique revienne remplacer le numérique, c'est comme attendre que le VHS remplace les DVD !). Ainsi, peu à peu l'achat de pellicules diminue (chute de 55% contre une progression annuelle de 10% du numérique) , les demandes de développements argentiques seront de plus en plus faibles, les appareils photos deviendront tous numériques. Toutefois vendre un appareil photo numérique aujourd'hui c'est rentrer dans une offre qui évolue très rapidement où les modèles se déprécient très vite.l'article est édifiant sur ce point.

Il met aussi en évidence d'autres phénomènes de fond, liés aux mutations induites par les tehnologies numériques : le commerce sur Internet se développe et aujourd'hui le possesseur d'un appareil photo numérique est ou deviendra très vite un internaute. Dans ses conditions, toute l'offre sur Internet lui est accessible. du renouvellement de son appareil numérique à moindre coût (il existe des sites comparatifs de prix), au développement de ses photos numériques, à d'autres achats opportunistes, il deviendra un cyber-consommateur.

Le malaise des photographes corses traduit un phénomène plus large de fragilisation de nos commerces de proximité pas l'émergence du commerce sur internet.
Il devient urgent de mettre en place une veille active sur ces phénomènes et il est important que les pouvoirs publics se préoccupent de sensibiliser les entrepreneurs locaux sur les mutations que vont susciter les nouvelles technologies dans notre société et aussi et surtout pour mesurer l'impact d'internet sur nos commerces.

La Collectivité Territoriale de Corse entend mettre en place un observatoire régional des technologies de l'information et développer la veille stratégique et économique dans ce domaine de façon à rendre compte des mouvements de fonds (positifs comme négatifs) de la convergence technologique vers le numérique et de développement du commerce en ligne. Mais cette veille doit permettre aussi de faire hémerger un plan d'action et des propositions en faveur du développement de l'économie insulaire au regard des évolutions en cours et à venir.

Le cri d'alarme paru ce jour dans Corse Matin doit être entendu pour développer auprès des professionnels la mise en place d'unités de veille et de réflexion sur ces évolutions. La MITIC et l'ADEC travaillent déjà depuis quelques temps sur la définition d'un plan d'action.